L’électrique, une tendance qui s’accélère ⏱️⚡

L’électrique au gout du jour :

 

Ces dernières années, l’électrique s’est démocratisé dans le domaine de la mobilité. En effet voitures, vélos, scooters, quads et autres ont désormais tous des équivalents électriques. Ce type de mobilité suscite donc de plus en plus l’intérêt du grand public, aussi bien chez les professionnels que chez les particuliers. Ce sont les professionnels qui, les premiers, se sont intéressés à la mobilité électrique pour leur activité et l’ont démocratisée.

 

 

Concrètement, que dit le marché ?

Chez les scooters électriques, la progression est fulgurante : entre 2018 et 2019, les ventes ont augmenté de 75% en Europe. La France se retrouve en 2ème position du classement européen. On distingue pourtant 2 segments différents, les 50cc et les 125cc et +. Ces deux segments sont en progression sur l’année 2019, avec 13 472 immatriculations enregistrées chez les 50cc (+33% par rapport à 2018) et 2 872 immatriculations enregistrées chez les 125cc et + (+93,9% par rapport à 2018). Cette croissance s’explique par la démocratisation de l’électrique en France : de plus en plus d’entreprises de toutes tailles s’équipent de flottes de livraison électriques, et des offres « particuliers » et même « libre-service » voient le jour chaque année. Il existe donc une réelle demande en BtoB comme en BtoC en France. En 2020, suite à la crise sanitaire COVID-19 cette croissance a ralenti pour les 125cc (+ 7.3%), et même diminué pour les 50cc (-38.32%), mais c’est une tendance générale, car le marché global (thermiques et électriques confondus) a diminué de 16.7%. Pas d’inquiétudes à avoir donc, l’électrique a encore de beaux jours devant lui !

 

Mais alors un scooter électrique, comment ça marche ?

Un scooter électrique, contrairement à un scooter thermique, possède un moteur lui aussi électrique. Il existe 2 types de moteurs dans cette catégorie : les moteurs Brushless et les moteurs avec courroie de transmission. Ce moteur se trouve à 90% des cas dans la roue, mais on peut aussi le trouver sous le plancher du véhicule. L’emplacement du moteur va jouer sur la répartition du poids du véhicule et sa maniabilité, selon les constructeurs. Les moteurs électriques ont une puissance qui s’exprime en Watts. En moyenne, un scooter électrique 50CC aura un moteur d’une puissance variant entre 1000 et 4000W, selon les besoins. Notre scooter électrique INFINITY PRO, dédié aux professionnels possède un moteur 4000W pour assurer une utilisation continue et prolongée du véhicule, tout au long des livraisons.

Ensuite vient la batterie, qui remplace le réservoir d’un scooter thermique. La plupart du temps, ces batteries utilisent la technologie lithium et plus leur capacité est grande, plus le véhicule aura d’autonomie. Ces batteries sont parfois amovibles, pour faciliter leur manipulation et leur chargement, et parfois cumulables, pour augmenter et multiplier l’autonomie du véhicule. Les batteries de scooter électrique ont une capacité variant de 1 à 3 kWh en moyenne. Pour calculer la capacité d’une batterie, exprimée en KWh, il suffit de multiplier la tension de la batterie par l’ampérage de la batterie. Par exemple, notre scooter électrique de livraison INFINITY PRO est équipé d’une batterie 60 V et 45 Ah, et dispose donc d’une capacité de 60*45 = 2700Wh, ou 2.7kWh. Comme il peut cumuler 2 batteries amovibles, l’INFINITY PRO peut atteindre une capacité maximum de 5.4kWh, soit une autonomie totale de 160km, ce qui représente environ 5 allers-retours consécutifs d’un bout à l’autre de Paris dans sa largeur.

Pour accompagner la batterie vient le chargeur, qui va permettre tout simplement de charger la batterie. Selon l’intensité du chargeur, la vitesse de charge va varier. En général, un chargeur classique va recharger une batterie en 5 à 6h, mais il existe des chargeurs plus puissants. C’est le cas du super chargeur U’mob® vendu avec l’INFINITY PRO, qui peut charger jusqu’à 2 batteries simultanément, chacune en 3h30.

Contrairement à son homologue thermique, le scooter électrique est équipé d’un contrôleur, qui va assurer le bon fonctionnement du véhicule. Celui-ci permet au scooter un démarrage immédiat et sans chauffe préalable quelles que soient les conditions extérieures. C’est aussi lui qui assure le lien entre batterie et moteur.

 

Vous l’aurez compris, les scooters thermiques et électriques sont donc bien différents mais concrètement, qu’est-ce que ça change ?

Tout d’abord, les scooters électriques sont des véhicules non polluants et donc plus respectueux de l’environnement, puisqu’ils ne consomment que de l’électricité et n’émettent aucun CO2 lors de leur utilisation. Ils ne nécessitent pas non plus d’huile pour l’entretien et ne génèrent pas d’odeurs. Ce sont aussi des véhicules qui sont plus agréables à conduire car ils génèrent moins de vibrations que les thermiques et ne font quasiment aucun bruit lors de leur conduite. Il n’y a donc pas de pollution sonore avec ce type de véhicule, ce qui est confort supplémentaire pour les riverains, mais aussi pour le conducteur.

Avec les solutions de batteries cumulables, ils offrent une autonomie conséquente, parfois similaire à celle d’un scooter thermique et n’ont donc aucun désavantage face à leur vis-à-vis thermique.

Enfin, les scooters électriques sont économiques. Même si l’investissement initial est plus élevé pour l’électrique, ces véhicules ne nécessitent que très peu d’entretien. Ils possèdent moins de pièces que les thermiques, et ne nécessitent aucune combustion, essence ou lubrifiant. De ce fait les besoins de maintenance comme les réglages moteurs et les révisions sont moindres et le risque de panne est grandement diminué (environ réduit par 3). Sur le long terme, les frais de maintenance sont donc bien inférieurs à ceux d’un scooter thermique. De plus, le coup d’un « plein » pour un scooter électrique est dérisoire : entre 0.20 et 0.60 centimes pour une charge complète de batterie, tandis qu’un plein de carburant pour l’équivalent thermique sera entre 6 et 12€ en moyenne. Il ne faut pas non plus oublier que la démarche écoresponsable est soutenue par le gouvernement et qu’il existe des primes nationales, régionales, et parfois même départementales pour l’acquisition de ce genre de véhicule, qui permettent de réduire les couts d’investissement initiaux.

Alors si la mobilité électrique vous a convaincue, pourquoi ne pas sauter le pas ?

Chez U’mob®, nous proposons des scooters électriques pensés pour accompagner les professionnels de la livraison. 2 modèles sont disponibles : L’INFINITY PRO, robuste et maniable, équipé de 2 batteries cumulables et d’équipements innovants, disponible en 50CC et 125CC, et le COMPACT PRO, conçu pour les livraisons en hypercentre. Léger, fiable et économique, il réunit tout l’essentiel de la livraison en 1 scooter. De plus U’mob® vous accompagne tout au long de votre parcours et dispose d’une multitude de services. Interventions et maintenance trimestrielle des véhicules à domicile, personnalisation des véhicules, équipements, accessoires etc. En bref avec U’mob®, vous êtes sûr de trouver une offre qui correspond à votre besoin !

 

Source : https://www.motoservices.com/

 

Suivre
nos actualités

Pour en savoir plus sur U’MOB® et sur le domaine de la mobilité électrique :


Voir tout

Actualité
  Le tapage nocturne est une incivilité qui se défi...
Actualité
 Mais d’abord, un portrait chinois c’est quoi ? Le princ...
Actualité
  Nous avons interrogé Monsieur Nasser BAKA, co-fon...